En 2014 : Madame Pétriment, professeur d'EPS et de danse.

Madame Pétriment à notre fête de juin 2013.

En 2014 : Madame Pétriment, professeur d'EPS et de danse.

Retour

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (5)

Commentaires Facebook
  • 1. Commentaires Facebook | 10/06/2014
Edwige :
Elle avais peu changé, je l'avais bien reconnue à la fête du lycée. Je garde un bon souvenir de Madame Pétriment.
Jacquie :
Oh quel dommage que je n'ai pas eu le temps de la revoir !
C'était une passionnée qui n'hésitait pas à dépasser les horaires lors des préparations de compet' ! Inoubliable !
Berrubé Monique
  • 2. Berrubé Monique | 21/03/2014
Elle m'a appris l'effort dans la beauté du geste et sa grande générosité m'a permis d'assouvir ma passion de la danse. Grâce à elle, la musique classique restera à jamais associée à une expression corporelle délicate. Merci de tous ces instants passés auprès de vous
Elisabeth Sledziewski
  • 3. Elisabeth Sledziewski | 16/03/2014
Quelle triste surprise...
Notre pétulante prof de gym, comme on disait naguère, ne semblait pas faite pour vieillir, encore moins pour mourir.
Dans les préfabriqués préhistoriques du premier Lycée d'Antony, fleurant la poussière, le mazout et la sueur, ses cours étaient des moments d'une culture qui n'était pas que physique : la musique et la danse y trouvaient toujours leur place à côté du sport.
Réjouissons-nous d'avoir doublement profité, comme élèves puis comme anciens, du charme et du rayonnement de cette bonne fée !
catherine
  • 4. catherine | 16/03/2014
Ma chère professeure, avec qui j'ai passé de si chaleureux moments de souvenirs et de rires... Elle va beaucoup nous manquer, elle qui était de toutes les fêtes et qui avait revu tant d'anciennes élèves avec joie.
aaelda
  • 5. aaelda | 16/03/2014
Nous gardons un si bon souvenir de sa gaieté, de ses yeux malicieux, de sa gentillesse et de son dynamisme... Ses anciennes et anciens élèves l'avaient retrouvée, si peu changée, avec grand plaisir. Toute notre affection en cette triste circonstance à sa fille Véronique.

Ajouter un commentaire