1963- Mme CHARRON

Archives du Lycée

1963- Mme CHARRON

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires

  • aaelda
    • 1. aaelda Le 02/03/2013
    Patrice, nous avons transmis ton message à Madame CHARRON qui a été touchée par tes compliments et heureuse de t'avoir fait aimer les Maths.
  • Patrice Truglas
    • 2. Patrice Truglas Le 25/01/2013
    Chère madame Charron,

    Après l'échec d'une première année en seconde, j'ai eu la chance de vous avoir pour ma deuxième seconde et là, j'avoue que vous m'avez fait découvrir et comprendre (ce fameux déclic!) les maths dans la bonne humeur. J'aimai arrivé dans votre classe et entendre votre voix nous secouer pour nous mettre au travail.
    Aujourd'hui encore, je parle souvent de vous à mes enfants ou à mes collègues en leur expliquant que si j'aime les maths, si je fais des maths financières, de l'actuariat ou de l'informatique maintenant, si je n'abandonne pas devant un problème qui paraît complexe, c'est grace à vous.
    Encore merci. Affectueusement.
  • aaelda
    • 3. aaelda Le 29/08/2012
    Merci pour ce message qui lui sera transmis. D'anciens élèves l'ont rencontrée et l'article est à lire dans "Articles" où nous copions votre message.
  • Brigitte Laporte
    • 4. Brigitte Laporte Le 19/08/2012
    Chère Madame,

    Un petit message d'une gentille petite élève, qui aimait bien les maths - grâce à vous -, qui a eu son Bac C et qui finit doctorante de Lettres...
    Je ne vous oublierai jamais et encore merci.
    Bon anniversaire... vous avez l'âge de mon père et de ma mère.
    Bien cordialement.
    Brigitte Laportre Saramago
  • nadine gabbai indyk
    • 5. nadine gabbai indyk Le 15/02/2012

    chere madame

    vous avez ete mon professeur de maths pendant 2 annees de suite je dois dire que j'ai ete une tres mauvaise eleve dans votre classe mais je me souviens de vous comme d'une personne tres dynamique

    je vous envoie des baisers bien affectueux aussi grands que l'Amerique ou je vis depuis plus de 30 ans. J'habite dans la ville universitaire de Lawrence au Kansas et des professeurs j'en vois tous les jours mais vous madame Charron , vous etes restee dans ma memoire et mes souvenirs comme au temps ou je frequentais vos classes .

    je vous embrasse bien fort nadine gabbai indyk